HCTE COSMOS LA HESTRE : site officiel du club de foot de La Hestre - footeo

Nouvelle Gazette 24 mars 2017

24 mars 2017 - 11:06

Repéré par Marco Carnoli alors qu’il jouait à l’Agora Street Morlanwelz, Adrien Fois n’a pas hésité une seconde lorsque celui-ci lui a demandé de le rejoindre. Depuis, celui qu’on surnomme la «Machine » a fait ses preuves.   <>
  •  
  •  
  •  
À 25 ans, « Adri » Fois fait désormais partie des cadres au HCTE Cos La Hestre et il n’a jamais eu à regretter son choix d’avoir quitté son équipe de copain pour répondre à l’appel de son coach actuel. « Il m’avait dit alors qu’il y avait beaucoup de concurrences mais je lui ai répondu que je n’avais pas peur et après trois matchs, il m’a fait monter contre le Flamengo Mons, je marque deux buts et ensuite, il ne m’a plus jamais enlevé. Une anecdote importante par rapport à mon parcours. » Et s’il est arrivé au futsal, c’est en partie grâce à son père. « J’ai toujours eu cette passion pour le foot depuis que je suis petit, grâce à mon papa puis avec les copains du quartier. Je jouais tous les jours du matin au soir, au foot dans la rue, partout et c’est là qu’est venue mon envie de jouer. » Après 16 matches, La Hestre occupe la 9 e place avec 10 unités, pourtant, on sent que l’équipe avait les capacités de faire beaucoup mieux. « C’est sûr, il a toujours moyens mais durant la première partie de saison, on a manqué, parfois, de réussite. On aurait dû gagner plus de matches. On paye aussi les modifications incessantes dans le noyau avec les départs, les retours, cela n’a pas aidé alors que la qualité est là. D’ailleurs, si on tient la comparaison avec la saison passée, je trouve que nous en possédons plus malgré un effectif réduit. C’est d’autant plus dommage que nous avions débuté avec un nombre important de joueurs et là, on se retrouve avec un cinq de base solide mais un banc amoindri. » Un point sur lequel il faudra travailler pour que le Cos grandisse encore. « Si nous voulons franchir un palier supplémentaire, il faudra des joueurs constants, apportant un plus car que ce soit le coach, le comité ou les infrastructures, nous avons ce qu’il faut. Je pense d’ailleurs que le club voudrait voir plus haut. Nous verrons. Me concernant, j’ai joué toutes les rencontres, je pense avoir donné le meilleur de moi-même, mes prestations étaient bonnes et je ne compte pas m’arrêter là. D’ailleurs, dans le vestiaire, on m’appelle la « Machine». Pour la suite, j’ai l’ambition de rester en D1 mais d’abord terminer ce championnat puis nous verrons. J’aimerais rester parce que j’apprécie le coach, ses entraînements, le comité… »

Commentaires